bébé et réflexes archaïques

Réflexes archaïques

les réflexes archaïques et l'apprentissage
Apprendre par le mouvement

Que sont les réflexes archaïques?

Les réflexes archaïques sont des étapes motrices que l’enfant va effectuer in utero et dans les premiers mois de vie. Certains de ces réflexes sont d’ailleurs testés à la naissance par les médecins (ex: Grasping, marche automatique…). Ils sont totalement involontaires et stéréotypés.

Leur présence à la naissance est signe d’un bon fonctionnement cérébral. Les pédiatres évaluent ces réflexes à la naissance afin de déterminer s’il y a des difficultés de maturation du châssis neural. Ces réflexes primitifs doivent s’intégrer (disparaître) dans la première année de vie.

Ils se transforment ensuite en réflexes de vie ou réflexes posturaux. Peu à peu les mouvements involontaires programmés dans le tronc cérébral sont remplacés par le contrôle volontaire du néocortex.

Pourquoi certains réflexes archaïques ne s’intègrent-ils pas?

Si la grossesse a été trop stressante ou en partie alitée, les réflexes auront du mal à maturer.

La naissance est aussi un moment clé de la maturation des réflexes. Une césarienne, une naissance compliquée ou trop rapide ne va pas permettre aux réflexes de jouer pleinement leur rôle et ils vont donc difficilement s’intégrer.

Le réflexe de paralysie par la peur (RPP)

Parmi les réflexes archaïques, le réflexe de paralysie par la peur (RPP) est le premier réflexe à apparaître in utero. Il émerge au stade embryonnaire dès 5 semaines. Il consiste en un rétractement de l’embryon lors d’épisodes de stress maternel. Le stress peut être toxique: alcool, tabac, polluants.. ou émotionnel : décès, grossesse non désirée, difficultés conjugales… Ce réflexe commence à s’intégrer vers 12 semaines et disparaît vers 4 mois. Ensuite le RPP (réflexe de paralysie par la peur) ne se manifeste qu’en cas de danger vital. Mais si le RPP se réactive constamment (stress permanent), la personne se fige dans son RPP (troubles autistiques, difficultés relationnelles et attentionnelles, anxiété permanente).

le réflexe de paralysie par la peur
Cabinet de réflexes archaïques à Crémieu.

retour à l’accueil


Le réflexe de Moro

Le réflexe de Moro émerge vers 9 semaines in utero. Il consiste en une ouverture et une fermeture du fœtus. Il s’intègre vers 4 mois pour se transformer en réflexe de Strauss (réflexe de sursaut adulte). Si l’environnement du bébé est trop stressant, le réflexe ne va pas s’intégrer. Le système limbique ne va pas pouvoir maturer correctement. Ainsi, il en résultera une hypersensibilité avec des difficultés émotionnelles. Alors, l’enfant sera très angoissé ou très colérique et aura besoin d’être rassuré en permanence.

Cabinet de réflexes à Crémieu près de Bourgoin
Cabinet de réflexes à Crémieu

Le réflexe tonique asymétrique du cou (RTAC)

Le réflexe tonique asymétrique du cou (RTAC) est un réflexe qui émerge ver 18 semaines in utero. Il s’intègre particulièrement pendant la naissance et se transforme en réflexe de redressement de la tête vers 9 mois. Si l’enfant n’a pas suffisamment rampé et marché à quatre pattes, il est probable que ce réflexe soit encore présent. Ce réflexe est important pour la mise en place de la latéralité et la vision binoculaire. 95% des enfants dyslexiques ont un RTAC actif.

schéma du RTAC réflexe tonique asymétrique du cou.

retour à l’accueil

Le réflexe tonique symétrique du cou (RTSC)

Le réflexe tonique symétrique du cou émerge entre 6 et 9 mois après la naissance. Il s’intègre entre 9 et 11 mois. Les enfants dont le RTSC n’est pas intégré, auront du mal à tenir assis et s’assoiront en W. Ils auront tendance à enrouler leurs jambes autour des pieds de la chaise ou à agiter constamment leurs pieds. Ce réflexe entraîne une faiblesse des bras (problème d’écriture ) et des jambes (affaissement des chevilles-nécessité d’avoir des semelles orthopédiques).

retour à l’accueil

Le spinal de Galant

le schéma du spinal de  galant

C’est le réflexe des “bougillons”, ces enfants qui ne tiennent pas en place. Il apparaît vers 20 semaines in utero et mature au moment de la naissance. Il s’intègre vers 4 mois. L’enfant qui n’a pas intégré ce réflexe va gigoter sur sa chaise, sera hyperactif, aura tendance à faire de l’énurésie et risque d’avoir une scoliose. La mémoire et l’attention sont aussi touchées.

Le Babinski

Il émerge juste après la naissance et va s’intégrer progressivement jusqu’à 2 ans. Il joue sur la coordination, la marche, les pieds plats. Il crée également des tensions dans les jambes. Lorsque l’on caresse le côté extérieur du pied, le pouce va s’élever doucement et le pied va s’incurver vers l’intérieur.

Le réflexe tonique labyrinthique. (RTL)

Le schéma du réflexe tonique labyrinthique

Il apparaît vers 12 semaines in utero et va s’intégrer vers 3-4 mois. La posture aura tendance à être voûtée. Les articulations seront hyperlaxes avec un faible tonus musculaire. Risque de problème de coordinations et d’orientation dans l’espace. L’enfant aura du mal à écrire sur une ligne et il sera difficile pour lui d’aligner les chiffres dans les calculs en colonne. Il peut aussi avoir du mal à monter et à descendre les escaliers.

retour à l’accueil

Témoignages